Notre histoire

Créée en 1820 en région parisienne puis implantée dans les Pays de la Loire, Normandie et Bourgogne, le Groupe Gévelot a élargi ses investissements en Europe dans les années 80, pour conquérir à partir des années 2000 les autres continents.

Au commencement, l’activité de l’entreprise consistait en la fabrication de sabres pour la Gendarmerie Royale au début du 19ème siècle. Puis la Société reçoit pour la première fois en 1823 l’autorisation d’utiliser le fulminate de mercure dans la fabrication d’amorces et de fabriquer des cartouches. Cette autorisation est renouvelée par Ordonnance de Louis-Philippe, Roi des Français, en mars 1845, puis fin mars 1852 par Louis-Napoléon Bonaparte, Président de la République Française. La production de munitions se développe donc de 1820 à 1980 et forge la notoriété mondiale de Gévelot.

 Gévelot étend ensuite en 1932 sa compétence aux pompes volumétriques pour le pétrole, l’agroalimentaire et l’industrie via sa filiale SGMM devenue PCM. Puis dans les années 50-60, dans les domaines du divers mécanique (Gurtner) et du para textile (SLF) et enfin, dans le domaine des pièces forgées pour l’automobile via sa filiale Gévelot Extrusion, activités cédées depuis.

Le Groupe, acteur leader aujourd’hui dans les pompes volumétriques par sa filiale PCM et présent dans plus de 24 pays, fête en 2020 son bicentenaire et reste à ce jour de propriété familiale.  Son évolution illustre une histoire industrielle exceptionnelle.